Souvenir du Portugal
Souvenir du Portugal

Heureux sont les hommes qui ont trouvé leur petit coin de paradis.

Pour certains, ce sera le lieu de leur enfance, pour d’autres ce sera le pays qui les a accueilli, qui leur a permis de vivre des moments de partage et de bonheur, mais le plus important au final, c’est de trouver à un moment dans sa vie ce lieu qui nous fait du bien. Ce lieu qui nous ressource, qui nous vivifie, qui nous donne la sensation d’être au bon endroit, d’autres diront d’être aligné.

Il est juste que la vraie richesse se trouve dans nos relations humaines, nos instants de bonheur et partages, et qu’en l’occurrence, peu importe où l’on se trouve pourvu que l’on soit entouré des siens et des personnes qui font notre quotidien.

Néanmoins, l’homme est ainsi fait ; il a le besoin de s’ancrer sur une terre, sur un lieu et de voir pousser les arbres, les fleurs autours de lui. Ou de voir évoluer sa ville, son quartier et de se sentir « chez lui ». L’homme a besoin de se constituer un « cocon » bienveillant.

D’autres me diront, et les nomades ? Oui il y a encore quelques nomades de part le monde mais même eux lorsqu’ils s’installent pour un temps, ont leurs rituels d’installation, les objets toujours posés aux mêmes endroits, le campement toujours organisé de la même façon… Parce que l’homme est ainsi fait. Et que dire des stars de la chanson ou du cinéma qui transportent avec elles leurs objets fétiches qu’elles installent dans leur chambre d’hôtel ?

Le « cocon » est indispensable à l’homme pour lui donner un sentiment d’appartenance, à sa famille, à une communauté, à une cause…bref, son coin de paradis.

Algarve Praia do Barril
Algarve Praia do Barril

Aujourd’hui le Portugal a le vent en poupe, et cela peut très être perturbant pour les Portugais.

Bien sûr, il y a ceux qui vivent au Portugal et qui apprécient la venue de touristes et des expatriés parce qu’ils veulent que leur pays rayonne dans le monde. Ils se réjouissent des prix et célébrations divers que le Portugal obtient, ils se réjouissent lorsqu’une star mondiale vient installer sa famille au Portugal, alors qu’elle pourrait tout aussi bien le faire ailleurs sur la planète. Le Portugal n’est pas le seul pays à accorder des avantages fiscaux aux fortunes. Ils se réjouissent des nominations successives d’intellectuels ou politiques Portugais dans les instances mondiales, ils en sont même plutôt très fiers. Il y a aussi ceux qui sont ravis de voir leur pays sortir des restrictions, de voir l’abondance et la consommation de masse se développer après tant d’années de privations et de pauvreté, osons le dire. Oui, ils sont heureux de pouvoir vivre mieux.

Mais il y a aussi ceux qui veulent protéger le Portugal, parce que le Portugal est un bijou fragile. Ses plages magnifiques maintes fois primées par les nombreux concours internationaux, ses côtes et sa faunes sauvages, ses monuments historiques au faste impressionnant parce que le Portugal fût un pays puissant, ses petites pépites que l’on retrouvent tout au long du littoral de l’Algarve jusqu’au nord du pays, ses villages et plaines chargés d’authenticité et d’histoire. Ces lieux où l’on se sent coupé du monde mais plus que jamais vivant, où la nature, l’océan nous rappelle que la terre ne nous appartient pas, qu’il faut la protéger.

Voilà, pourquoi, je me sens moi-même un peu perdue par le mouvement qui s’opère actuellement, au Portugal. Mais comme je suis de nature plutôt positive et surtout aimant aller de l’avant, toujours et toujours. Je suis aujourd’hui vraiment ravie que mon paradis sur terre se dévoile, se partage et se nourri des échanges. Je demande juste qu’on le respecte pour ce qu’il est et qu’on ne lui impose pas de changer son identité. Je suis néanmoins plutôt confiante parce que je sais que les Portugais sont certes gentils et accueillants mais qu’ils ont une passion et une fierté pour leur pays qui est si forte qu’ils auront la force de résister aux chants des sirènes et ainsi préserver leur beau pays, le Portugal.